​Le rendement du réseau

Le rendement des réseaux d’un service des eaux est l’un des exemples de la politique de développement durable ; réduire les pertes d’eau permet de diminuer la quantité d’eau prélevée dans le milieu naturel et donc la consommation d’énergie.

Depuis plusieurs années le SIELL recherche avec assiduité les fuites, par :

  • des relevés
    • réguliers des compteurs sectoriels et des communes adhérentes,
    • quotidiens des compteurs des sites de production et de stockage.

    Leur enregistrement permet au service technique du SIELL d’identifier et de sectoriser immédiatement une anomalie de consommation et de dépêcher un ou plusieurs agents sur le terrain pour rechercher et localiser la ou les fuites. De plus le SIELL a su s’entourer d’entreprises dont la réactivité permet une intervention dans les 2 heures qui suivent l’ordre de service pour la réparation de la casse réseau ou autre.

  • des campagnes préventives de recherche de fuites avec une société spécialisée et équipés de matériels dernière génération.

Toutes ces actions régulières, quotidiennes et préventives permettent au SIELL aujourd’hui d’avoir un rendement primaire globale de 81,6% en 2018, soit 18,4% de perte d’eau qui correspondent :

  • aux interventions du service technique, purges des réseaux de distribution, lavage des réservoirs,
  • à l’eau consommée par les pompiers lors de leurs interventions pour lutter contre les incendies,
  • aux vols d’eau,
  • aux fuites.

Les rendements par unité de distribution (UD) sont :

UD Sud : 75,0% 

UD Nord : 89,8%

UD St Julien-sous-les-Côtes : 66,4%

UD Tilly-sur-Meuse : 70,0 %

UD Villers-sur-Meuse : 70,7%

UD Monthairons : 74,8%

UD Ancemont : 82,6%

ARRÊTÉS SÉCHERESSE - NIVEAU ALERTE RENFORCÉE POUR TOUTES LES COMMUNES ADHÉRENTES AU SIELL - Article à lire dans Infos - Revue de Presse