​Renforcement et Renouvellement des réseaux

​Le SIELL est un service des eaux assez jeune, 1947, ses réseaux de transfert et de distribution arrivent seulement dans leur phase de renouvellement, mais le SIELL n’a pas attendu les signes de vieillissement pour débuter des travaux préventifs. Depuis les années 2000, le service des eaux du SIELL a engagé plusieurs chantiers sans réelle logique d'un programme (Boucq, Nonsard-Lamarche, Manheulles, Fresnes en Woëvre, Troyon, ...)

Depuis 2013, le SIELL, en application du décret n°2012-97 du 27 janvier 2012, a engagé un descriptif détaillé de ses réseaux et un plan d’actions afin de réduire les pertes d’eau potable.

Le descriptif inclut, d'une part, le plan des réseaux mentionnant la localisation des dispositifs généraux de mesure, d'autre part, un inventaire des réseaux comprenant la mention des linéaires de canalisations, la catégorie de l'ouvrage, des informations cartographiques ainsi que les informations disponibles sur les matériaux utilisés et les diamètres des canalisations.

Le SIELL a également la volonté de maintenir, d’assurer et d’améliorer la desserte en eau potable tant sur le point qualitatif que quantitatif de ses abonnés, mais également des interconnexions qui le lient à d’autres collectivités ou services d’eau afin de leur assurer une distribution d’eau de qualité 7 jours/7 et 24 h/24.

Le SIELL a engagé cette étude afin d’établir un diagnostic complet de son système d’alimentation en eau potable (ressources, ouvrages et réseaux) comprenant notamment l’informatisation des plans, une campagne de mesure et d’évaluation des pertes, la modélisation des réseaux, l’élaboration d’un programme de travaux pour améliorer le rendement de ses réseaux de transfert et de distribution, garantir la qualité de l’eau, améliorer la gestion des réseaux, et enfin intégrer un outil de gestion patrimoniale,...

Cette étude diagnostic va permettre d'établir un réel programme d’investissement en eau potable pour les 15 à 20 prochaines années, elle est par conséquent déterminante pour les années à venir.

En plaine de la Woëvre

Les réflexions menées lors des différentes phases de l’étude et la modélisation informatique des réseaux ont permis de mettre en évidence une problématique de sécurisation du fonctionnement actuel des réseaux intercommunaux du SIELL, due à une architecture trop linéaire des réseaux, des diamètres de canalisation relativement faible (artère principale en acier Ø150 mm) et des linéaires de réseaux très importants et de démontrer que la meilleure solution technico-économique consiste en la création d’une nouvelle liaison entre le réservoir de MontVillers et le réservoir d’Hattonchâtel.

Au total, cette opération prévoit la pose d’un linéaire total de réseau fonte Ø 250 mm (gravitaire) et Ø 200 mm (refoulement) de l’ordre de 22 km, avec création d’un ouvrage de surpression.

En val de Meuse

Le SIELL a été sollicité afin d’étudier la possibilité d’un raccordement des communes situées dans la vallée de la Meuse. Celles-ci rencontrant des difficultés dans la pérennisation et la sécurisation de leur alimentation en eau potable. Une étude de sécurisation a donc été réalisée au cours des années 2016 et 2017, qui comprenait deux missions :

  1. Maîtrise d’œuvre au stade Avant-Projet concernant la création d’un nouveau réseau d’adduction en rive gauche de la Meuse, alimenté depuis le réservoir dit de Woimbey. Le réseau projeté serait raccordé sur les installations existantes en amont de la commune de Bouquemont et longerait la RD 34 pour desservir les communes traversées jusqu’à Ancemont. Le projet prévoit la pose de réseaux fonte Ø150 et 200mm sur un linéaire d’environ 12 km ;

  2. Étude patrimoniale sur les communes Tilly-sur-Meuse, Villers-sur-Meuse, les Monthairons et Ancemont permettant de déterminer et d’établir :

  • Un état des lieux de l’ensemble des infrastructures de production et distribution d’eau potable (réseaux, ouvrages, équipements hydrauliques, électriques et électromécaniques, parc compteur etc.),

  • Une analyse du fonctionnement actuel des installations et une synthèse des dysfonctionnements,

  • L’identification et l’estimation budgétaire des prestations ou travaux à réaliser en vue d’un transfert de compétence au SIELL.

Suite à ces études, 4 communes ont demandé leur adhésion au SIELL, ce qui a été officialisé par l’arrêté préfectoral du 13 avril 2018 n°2018-769 visé par les Préfets de Meurthe et Moselle et de la Meuse.

Le SIELL recrute un agent technique (H / F). Missions : Relève des compteurs, travaux d'entretien, de réparation et exploitation des réseaux d'eau potable. Rémunération à négocier selon compétences et expériences. Nous contacter au 03 29 89 32 29 ou par courriel : siell@orange.fr